TRAITEMENTS: PREVENTIF OU CURATIF?

Conserver des poissons en bonne santé dans son bassin devrait commencer par le maintien d'une bonne qualité d’eau. En effet, dans un bassin où l'eau est de piètre qualité (charge azotée trop importante, KH et/ou pH ainsi que taux d'oxygène inappropriés), les poissons sont soumis à un stress lié à la pollution, provoquant une défaillance du système immunitaire par voie hormonale. Cette défaillance du système immunitaire rend les poissons sensibles aux attaques parasitaires, bactériologiques ou fongiques.

En toutes saisons un grand nombre d'agents pathogènes coexistent dans votre plan d'eau avec les poissons. Toutefois si les poissons possède un système immunitaire efficient, ils pourront se défendre contre ces attaques et repousser une colonisation par ces intrus. 

Notez qu'une quantité trop importante de poissons dans un volume inadapté sera également source de stress.

Variabilité des températures

Au rythme des saisons les températures du bassins fluctuent avec des écarts plus ou moins importants et il est bien difficile de réguler ces variations. Lorsque les températures descendent, le système immunitaire des koi va perdre en efficacité et il a été montré qu'à des températures inférieures à 14°C, la réponse immunitaire aux attaques diverses se faisait avec beaucoup moins de vigueur. Même s'il est vrai que les parasites et autres bactéries sont également moins actifs en deçà de 14°C, le potentiel de défense du koi peut devenir insuffisant.  

Au printemps, lorsque les températures commencent à remonter, nos koi, qui viennent de passer un hiver à jeun, à basses températures, se retrouvent souvent dans un état de faiblesse avec un système immunitaire en berne. Les pathogènes se multiplient quant à eux assez vite provoquant un fort déséquilibre en leur faveur. Le risque est alors important de voir vos poissons devenir malades.

Face à ces risques, le reflex premier est de faire de la prévention. Mais quelle prévention?

Prendriez-vous un antibiotique aujourd'hui en prévention d'une angine demain?

Parasites et bactéries pathogènes, spores sont présents dans votre bassins, mais en infime quantité. Et tant qu'il en est ainsi, tout va bien. Les éliminer ne sert à rien, il en restera toujours. L'usage de médications à vocation préventive reste une utopie.  Plus on utilise de produits de traitement "à l'aveugle" et sans nécessité réelle plus le risque est grand de les voir inopérants le jour J, le jour où ils seront nécessaires. 

Comme nous venons de le dire, la meilleure des préventions est de garder une qualité d'eau excellente de manière à induire un système immunitaire fort.

Alors que certains annoncent le rôle "désinfectant" d'un traitement préventif, il est plus judicieux de préférer une limitation naturelle des pathogènes. Un bassin sain, dans lequel on installe des bactéries utiles qui vont entrer en compétition avec les bactéries pathogènes, pourra permettre d'offrir à vos poissons une protection indéniable. Outre les bactéries nitrifiantes, les bactéries lactiques joueront un rôle crucial dans la lutte contre les pathogènes. Lactobiota, Anarex-BioBactoplus lactohealth pour n'en citer que quelques uns, seront des alliés précieux.

Une excellente manière de prévenir est de garder un poisson au système immunitaire puissant. Une bonne alimentation (en qualité et en quantité) permettra d'atteindre cet objectif. Par ailleurs certains additif pourront donner un coup de pouce dans cette voie. On retiendra essentiellement la propolis, l'ail, l'aloe vera, les vitamines. Le Malamix 17 du Dr LAMMENS ( en solution ou en aliment) regroupe ces composés.

Parazoryne et Sabbactisun sont deux produits à vocation respectivement antiparasitaire et antibactérienne. Conçus à partir d'extraits végétaux, ils sont complètement naturels, n'induisent aucune résistance et n'endommagent pas la filtration. Leur rôle est de booster le système immunitaire des poissons qui pourront alors repousser les intrus. Leur usage en traitement préventif est donc plutôt intéressant.

Quid de l'utilisation du sel?

Le sel, dans une certaine proportion dans le bassin, facilite l'osmorégulation et limite le stress. Il aura également un rôle protecteur en cas de taux de nitrite trop élevé. De ce fait, cela peut avoir une influence positive sur la santé des poissons. Toutefois sont action antiparasitaire à ces concentrations reste bien faible et il risque d'être gênant si il faut réaliser un traitement d'urgence car nombre de préparation commerciales sont incompatibles avec le sel.

Malheureusement, malgré tous vos efforts, toute votre attention, le pire peut néanmoins arriver, et il faut alors envisager le traitement curatif.

Avant tout traitement, rappelons simplement qu'il est indispensable de bien identifier l'ennemi que vous attaquez: bactérie? parasite, mais lequel? champignon? L'observation des symptômes, du comportement vous apportera certes un bon nombre d'indications, pour ce qui est des parasites, seule un prélèvement de mucus et une analyse microscopique vous donnera une réponse fiable. Donc à vos microscope ou à votre téléphone pour faire venir un spécialiste!

Le choix du produit ad hoc garantira la réussite de votre traitement, faites vous aider par un professionnel!