L'air est un élément très important dont vous devez tenir compte dans un bassin, que ce soit pour un bassin à Koi ou tout simplement un "bassin de jardin"...

Toute chose vivante a besoin d'oxygène!

Cela inclut bien entendu les Koi et autres poissons mais également les bactéries dont nous avons besoin pour assurer une filtration biologique adéquate.

Dans le milieu aquatique l'oxygène est consommé par les êtres vivants poissons, microorganismes et plantes de manière variable suivant le moment de la journée et suivant la saison. Concernant les plantes notamment, la consommation sera limitée à la phase de respiration de la plante avec absortion d'oxygène et rejet de gaz carbonique, cette phase existant de jour comme de nuit (masquée en journée par la photosynthèse). Ce phénomène est observable également pour les algues. La consomation sera donc d'autant plus importante que la végétation subaquatique et les algues sont nombreuses.

Pour les poissons, la consommation en oxygène est intrinsèquement liée à la température et en conséquence à l'activité. A basse température, le poisson aura une activité et une alimentation réduite, les besoin en oxygène seront donc faible. Quand les températures augmentent, les poissons sont plus actifs, se nourrissent davantage et donc sont plus demandeur en oxygène. Une carpe de 1 kg va par exemple consommer 17mg d'oxygène par heure à 10°C, à 20°C elle consommera 48mg et jusqu'à 104mg à 30°C. L'épuration du bassin par différentes bactéries aérobies est également fort consommatrice d'oxygène. Ceci signifie en conséquence que votre filtration nécessite également une concentration en oxygène suffisante pour être efficace.

Dans votre bassin l'oxygène provient de l'échange gazeux réalisé en surface du plan d'eau, de la photosynthèse des plantes et algues. Faire un apport supplémentaire semble donc pertinent pour éviter les carences.

Cet apport sera d'autant plus important en période chaude car la solubilité de l'oxygène diminue quand la température augmente.  


Apporter de l'oxygène peut être réalisé à l'aide d'une cascade, d'un jet d'eau ou d'une fontaine.



Pour être encore plus performant, l'usage d'une pompe à air ou d'un compresseur va optimiser la dissolution de l'oxygène dans l'eau. En diffusant de fine bulles d'air (qui contiennent 22% d'oxygène) on favorise l'échange gazeux à l'interface air/eau. Plus les bulles seront fines, plus la surface d'échange sera importante à volume d'air identique.

Par exemple, 10ml d'air sont contenus dans 1 seule bulle de diamètre 1.3cm ou dans 11 bulles de 0.6cm ou même dans 91 bulles de 0.3cm de diamètre. Notre première bulle a une surface de 21cm² environ alors que nos 11 petites bulles dispose d'une surface de  presque 50cm². Les 91 bulles de 0.3cm exposeront quant à elles une surface de 103cm²! Autant de place où pourront donc se réaliser nos précieux échanges gazeux.

Il est à noter que ces échanges gazeux ne se limitent bien entendu pas à l'oxygène mais aussi aux autres gaz et notamment au gaz carbonique. ce dernier a entre autre une incidence sur le pH.

Concernant le choix du débit de son compresseur,  on peut opter pour un débit de 500 à 600L/H par m3 d'eau à oxygéner.

Les compresseurs à piston sont des articles robustes et qui ne nécessitent aucun entretien. Par contre on pourra leur reprocher leur vibration qui peut gêner les plus sensibles au bruit. Le compresseur à piston est à déconseiller pour un usage en intérieur notamment dans une pièce de vie. On leur préfèrera dans ce cas les compresseurs à membrane, tout à fait silencieux, non moins performant. Ces derniers pourront alimenter des diffuseurs situés en grande profondeur ou avec des sorties multiples (fish room). Il faudra penser à changer la membrane, qui, avec le temps ne fait plus correctement son office.

Les compresseurs à membranes et les compresseurs à pistons n'auront pas les mêmes comportements suivant la profondeur à laquelle seront immergés les diffuseurs. Les compresseurs à pistons subissent en effet une perte de charge plus importante avec la profondeur.

Vous retrouverez une étude comparative des compresseurs dans un article connexe que vous pourrez lire en cliquant ici. 

Pour votre sécurité, n'installez pas vos compresseurs ou pompes à air sous le niveau de l'eau sans clapet anti retour. En cas de défaillance électrique par exemple, une remontée d'eau dans votre matériel pourrait provoquer des dégats irrémédiables.

traitement de l'eau, UV, UVC, stérilisateur, stérilisation, anti algue, anti-algue, antialgue, algues, parasite, bactérie, anti bactérien, eau claire, eau cristaline, bassin, bassin de jardin, koi, bassin à koi, nancy, meurthe et moselle, lorraine, alsace

carpe koi, aération, oxygénation, bassin, bassin de jardin, bassin à koi, compresseur, pompe à air, poisson, koi, plante, compresseur à membrane, membrane, compresseur à piston, piston, nancy, lorraine meurthe et moselle, alsace